Dompteur d’anges – C. Favan – 2017

Extrait:

« Le Max Ender qui a pénétré entre ces murs n’existe plus. Celui a surgi des ruines de sa personnalité fracassée, de son corps martyrisé et de ses lectures orientées, personne ne le connaît, pas même Max. Mais il est impatient de tester sa détermination à rendre les coups.
Il retournera dans la maison familiale, maintiendra encore les apparences le temps de récupérer son fric, de la vendre, puis il disparaîtra de leur vie à tous. Il leur laissera le temps de l’oublier.
Et ensuite, à leur tour de connaître cette sensation de déchéance impuissante, de chute irréversible. »

4ème de couverture:

On ne choisit pas sa famille.
Encore moins celle de son ravisseur…

Condamné pour un meurtre qu’il n’a pas commis, Max Ender a été jeté en pâture à ses codétenus par ceux-là même censés assurer l’ordre et la discipline au sein de la prison. Lorsqu’il est reconnu innocent et libéré, ce n’est plus le même homme. Il n’a désormais plus qu’une seule idée en tête : se venger de cette société qu’il hait par-dessus tout.
Pour frapper ses bourreaux au coeur, il va enlever leurs enfants et, méthodiquement, au fil des ans, faire de ces petits anges des bêtes féroces avant de les envoyer punir ses tortionnaires à sa place. Tout se déroulera selon ses plans jusqu’à ce qu’une de ses créatures lui échappe et disparaisse dans la nature…

Ce que j’en pense…

Je vous avais déjà fait le coup avec « Rever » de Thilliez, je ne peux pas m’empêcher de le ressortir pour cette chronique:

C’est simple, voilà le plan:

  • Prévoyez 2-3 jours de congé.
  • Si vous avez une famille, remplissez le congel de pizza et assurez-vous d’avoir un Mc Do à proximité, histoire de tout de même les nourrir.
  • Isolez-vous et plongez-vous corps et âme dans ce livre sublimissimement génial !

Si vous ne respectez pas ces trois points, vous devrez alors poser le livre, ce qui engendrera à coup sûr une frustration absolument intolérable dont vous ne vous remettrez jamais 😱

Avec Serre moi fort, elle avait déjà mis la barre très haute, mais alors là…c’est carrément le niveau olympique !!!

Happée dès la première page, j’aurai simplement envie de vous dire lisez-le, découvrez-le, et profitez-en sans en dire plus que ces quelques mots …
D’abord parce que voilà un livre difficile à chroniquer sans spoiler. Trop de choses dont on voudrait pouvoir parler, trop de points soulevés par cette histoire boomerang sordide et incroyable …Et puis parce que c’est un livre qui suscite beaucoup d’émotions difficilement exprimables !

Claire a osé l’indécence et l’a fait brillamment.
Oser être rotor jusqu’au bout. Oser la violence programmée, inculquée, construite.
Sommes-nous ce que l’on fait de nous ? Sommes-nous ce que l’on nous a inculqué ?
Toucher à des enfants, c’est toujours dur, c’est toujours percutant. En faire des machines à tuer c’est forcément terrifiant et ne peut que nous rappeler de bien tristes faits réels qui sont, d’ailleurs, encore clairement d’actualité.

Dompteur d’anges, c’est un regard sur la société au travers des yeux de Max, regard faussé ou regard ajusté…A vous de juger !

Dompteur d’anges, c’est une histoire de vengeance, une histoire de destin qui se répète ou de destin qui se change par la volonté.

Dompteur d’anges, c’est psychologiquement tordu puisqu’on ne sait absolument plus quoi ressentir.
Comme une boule de neige, on glisse, on roule d’une affaire à une autre avec l’évolution des personnages. Avec cette logique implacable…La folie de Max est cohérente. Elle se crée petit à petit. On la suit, on la comprend et c’est peut-être bien là le pire.

Les ennemis, les tueurs, on les connaît. Pas de surprises de ce côté-là et pourtant le suspense est à son point culminant et c’est bien là le tour de force de Claire Favan. Elle nous instille cette folie en intraveineuse, goutte après goutte, qui nous pénètre, nous emporte dans les brumes de cette torpeur, de cette horreur comme une drogue planante !

Dompteur d’anges, c’est original, percutant, haletant, trépidant, rotor, machiavélique. Dois-je utiliser encore plus de superlatifs ou avez-vous saisi l’idée ?

Et au fait, je me demande bien sur quelle chaine passe la série « Sans pitié, ni territoire » ? Je suis preneuse de toute information la concernant 😂

 

 

 

 

Publicités

2 commentaires sur « Dompteur d’anges – C. Favan – 2017 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s