Le tricycle rouge – V. Hauuy – 2017

Extrait:

« Rebecca Law a bien vu le tricycle rouge, elle l’a vu voler par-dessus le pare-brise alors qu’elle redressait la tête peu après s’être penchée du côté passager pour aller chercher du doigt sa boucle d’oreille égarée parmi ses feuilles de cours. Son index a pu la toucher juste au moment où le choc et un bruit sourd lui ont fait penser que sa Buick- Grand National avait heurté un animal ou un bout de bois sur la chaussée.
Sauf que non. Ce n’était ni un animal, ni un bout de bois. »

4ème de couverture:

Noah Wallace est un homme usé, l’ombre du brillant profileur qu’il était jusqu’à ce qu’un accident lui enlève à la fois sa femme et sa carrière. Mais une carte postale trouvée sur le lieu d’un crime atroce au Canada l’implique directement et le ramène à une série de meurtres commis cinq ans plus tôt. Dans le même temps, à New York, la journaliste-blogueuse Sophie Lavallée enquête sur un reporter disparu dans les années soixante-dix. Et si les deux affaires étaient liées par le même sombre secret ?

Ce que j’en pense…

Voilà un livre qui va m’être difficile de chroniquer et pour le coup, vais pas trop m’étaler…

Avis très mitigé, vous l’aurez compris !

La trame est intéressante, bien menée, le tueur est particulièrement vicieux et le final tient la route mais voilà…j’ai pas adhéré 😕

Un côté beaucoup trop Holywoodien, déjà vu, cliché.
Un meli mélo qui m’a perdue à plusieurs reprises et surtout cette impression, qui ne m’a pas quittée, de lire d’autres histoires connues mises ensemble pour n’en faire qu’une. Une inspiration trop basée sur du déjà écrit, déjà filmé…déjà vu !
C’est peut-être moi qui lit trop, qui regarde trop en fait ?

Voilà je n’en dirai pas plus et comme toujours, cela reste ma propre perception… A vous de vous faire la vôtre !!!

 

Publicités

2 thoughts on “Le tricycle rouge – V. Hauuy – 2017

  1. Perso j’ai adoré ce roman
    Trame connue et maintes fois traitée ? Certes, mais ici c’est un régal.

    Une histoire passionnante, qui fait frissonner.
    Des personnages que j’ai adorés. « Ils sont complémentaires; elle décèle les imperfections, les marques à la surface de l’épiderme, et lui sonde ce qu’il y a de plus profond. »
    Une écriture qui se lit très bien, des chapitres courts avec des titres sibyllins qui s’intègrent très bien dans les arcanes du roman.
    Les fins de chapitres appellent à tourner la page suivante…Et ça marche.
    Des mots ciselés mais d’une telle précision qu’ils n’en sont jamais pompeux (Cachectique, Eclamé, Agélaste, Holistique…)
    En résumé ?
    « Pour trouver la vérité dans cette affaire complexe qui dépasse le simple cadre d’une série de meurtres, il faut la considérer comme cette mosaïque morcelée en carton…découvrir les corrélations entre les blocs, mais aussi déceler les synergies, car la somme des parties est plus grande que le tout. »

    Non ce roman n’a rien d’ordinaire.
    Un beau puzzle.
    Un très beau, même. Et Vincent Hauuy le tient jusqu’à sa résolution.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ce commentaire Jean-Louis qui va totalement dans l’esprit de mon blog où la place pour tous les avis est importantes.
      J’aime avoir des avis positifs qui contrent des avis plus mitigés et qui démontrent bien que tous les goûts et toutes les couleurs font partie de notre monde 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s