Aliss – P. Senécal – 2017

Extrait:

Notre conte, comme il se doit, s’ouvre sur une situation initiale en apparence équilibrée: c’est le mois de mai, le soleil brille et la journée s’annonce parfaite. Mais si on y regarde de plus près, nous constaterons que notre héroïne Alice a déjà pris une décision qui est venue briser cet équilibre et qui va amener de grands changements dans sa vie. De quelle décision s’agit-il donc ? Approche, ami lecteur, approche ! Alice est là, dans cette voiture…Allons la retrouver ! L’aventure commence !

Synopsis:

Alice a 18 ans et ne supporte plus sa petite vie de bourgeoise bien rangée. Elle envoie balader ses parents, lâche ses études et quitte sa petite bourgade de Brossard au Québec dans l’espoir de vivre une vie plus palpitante dans la grande ville de Montréal. Alors qu’elle est à la recherche d’un endroit pour dormir, elle voit un homme qui perd son portefeuille. Elle le ramasse et tente de le rattraper pour le lui rendre. Il a un comportement étrange, n’arrête pas de regarder sa montre, court dans tous les sens, s’engouffre dans le métro où Alice peut enfin le rattraper. Elle lui redonne son portefeuille et parle un peu avec lui. Il s’appelle Charles, il bégaye, regarde encore et toujours sa montre et n’est pas du tout à son affaire. D’ailleurs au moment de sortir à un arrêt de métro, Alice se voit obligée de le suivre à nouveau puisque son portefeuille est encore tombé de sa poche… Elle sort de la bouche du métro. Charles a disparu. Elle ne sait pas du tout ou elle se trouve. Elle trouve juste le nom de l’arrêt de métro à moitié effacé…

W D R D

Elle décide tout de même de découvrir ce quartier et va d’ailleurs, bizarrement, tomber immédiatement sur un appartement à louer. Exactement ce qu’elle cherche et pile poil dans son maigre budget. Tous les gens sont extrêmement étrange, mais c’est normal, non ? Elle est à Montréal et dans toute grande ville qui se respecte, il y a plein d’excentriques. C’est d’ailleurs ce qu’elle cherche. Alice s’installe donc et décide de mordre la vie à pleine dents dans ce quartier où justement…tout semble possible, même l’impossible. Où tout le monde est prêt à tout…Même si ce mot pourrait avoir un sens tout particulier… Elle devient alors Aliss, ben oui ça fait quand moins mièvre et stupide qu’Alice, ira de surprises en surprises, de découvertes en découvertes et rencontrera toute sorte de gens plus allumés les uns que les autres dont Verrue, Andromaque, Bowling, Chess, Bone, Chair, Micha, Hugo, Mario… Mais son séjour se transformera très vite en une quête. Rencontrer la fameuse Reine Rouge, pénétrer dans le Palais et surtout découvrir …Quelle est la bonne question ?….

Ce que j’en pense…

Ok …que dire ? Par où commencer ? Probablement un des livre les plus étrange et perturbant que j’aie lu. On lit, on commence…tout va bien…On maîtrise. On se dit, ça va j’ai tout pigé. « C’est un remake d’Alice au pays de merveilles » Ouais…bof… Et puis soudain on maîtrise plus du tout. Dedieu le remake… La vache le truc !!!

C’est bel et bien une sorte de reprise d’Alice mais quelle reprise !!! Tous les personnages y sont puisque Charles n’est autre que le lapin blanc, Verrue la chenille, Chess le chat du Cheshire, Bone le chapelier toqué, Mario le valet de cœur, Chair le lièvre Mars, etc. Et la reine rouge me direz-vous ? Le lien entre 5150 rue des Ormes (le premier roman de P. Senécal) et Aliss.

Bref, vous l’aurez compris, j’ai ADORE, l’histoire est plus que rondement menée !

Comme d’habitude, l’écriture est telle, que le lecteur est littéralement absorbé dans le livre, il n’est plus seulement un simple lecteur mais réellement acteur de l’histoire.

Une histoire incroyable peuplée de gens tous plus tordus les uns que les autres. Un univers de sexe, de drogues, de perversions en tout genre sous fond de conte de fée. A préciser tout de même que l’histoire est percutante, les descriptifs très très crus et que cela peut…ne pas plaire à tout le monde !

Quoi qu’il en soit on finit par se la poser nous-même cette fameuse question…

Une fois encore Senécal nous offre un livre qui fait réfléchir, qui a une morale et qui indubitablement laisse une trace…et pas des moindre…

Quel talent pour être capable de remanier un conte de fée avec autant de brio, de nous le « jeter » à la face l’air de rien pour nous provoquer et nous remettre en question !

Largement atteinte de Senécalïte, ce n’est plus un secret pour personne et je promets de le crier haut et fort histoire d’être sûre que tout le monde se précipitera sur ce véritable chef d’œuvre.

Le film:

Aliss n’a pas vraiment été porté au cinéma mais réalisé sous forme de web-série.
Tout aussi percutant que le livre, tout aussi dérangeant …Tout aussi génial !!!

Publicités

6 thoughts on “Aliss – P. Senécal – 2017

    1. Je te préviens, quand on y touche…c’est foutu ! Bon celui là est particulièrement cru et j’espère que cela ne te posera pas un problème. Les autres le sont pas hormis Hell.com.
      Redis moi si tu as aimé 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s