Quand les anges tombent – J-O. Bosco – 2014

Extrait:

Alcoolique, ouais, ça ne signifiait rien pour lui. Ce qu’il voyait, ce qu’il désirait, c’était un châtiment. S’empoisonner, se noyer, se blesser, jusqu’à se rendre malade, gerber. Tous les jours que Dieu fait, des braises de l’aube jusqu’à la dernier lueur du crépuscule, il buvait. Un besoin de se détruire, pour se punir. Comme ces moines extrémistes en pénitence, il se fouettait le cœur, jusqu’à le noyer dans son propre sang.

Résumé:

Paris – Cinq enfants, issus de milieux différents, sont kidnappés presque simultanément.
Leurs parents reçoivent un message stipulant de ne pas en parler ni à la presse, ni à la police, en leur faisant comprendre que la situation est de leur faute.
Qu’ont-ils commis de si grave?

L’avis de Nathalie…

Encore une première fois pour moi avec Jacques-Olivier Bosco.
Il a écrit un roman où tout n’est ni blanc, ni noir et où « les méchants » ne sont peut-être pas ceux qu’on croit.
Il nous met le nez dans le caca avec une justice, qui n’en porte que le nom et est loin d’être impartiale et droite.
Chaque personnage est très fouillé et les enfants ne sont pas des victimes passives et de second plan mais ont un rôle à part entière.
L’auteur nous manipule, pour notre plus grand plaisir, en nous lançant sur de fausses pistes.
Sans que l’hémoglobine ne dégouline à chaque page, il nous tient en haleine durant toute la lecture.
En plus d’être un bon polar, JOB y ajoute la notion de loyauté et d’amitié qui rend son roman très attachant.
Avez-vous compris que j’ai adoré?
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s