Les assassins – RJ Ellory – 2015

Extrait:

« S’il disait vrai, l’homme avait donc survécu à une tentative d’assassinat par un tueur en série. Il appartenait à un groupe de gens comme lui. Ils se retrouvaient le deuxième lundi de chaque mois et discutaient de leurs expériences. Ils parlaient des meurtres qui s’étaient produits, peut-être de ceux qui se produisaient en ce moment; ils en tiraient des hypothèses et des conclusions. Mais ils n’en faisaient rien. Sinon écrire un article de journal. Lequel article représentait maintenant, du moins potentiellement une source d’ennuis sans fin pour la police. Il n’y avait rien de pire qu’une affaire soumise à la police et dont la police ignorait tout. C’était toujours synonyme d’embarras, de faux pas diplomatique et politique. Cela suscitait des questions, des moments gênants en conférence de presse, des discussions sans fin entre le directeur de la police et le maire concernant l’allocation des ressources, le rapprochement budgétaire, les renouvellements de candidatures. Tout ça ne faisait qu’alimenter les rumeurs, à l’intérieur comme à l’extérieur, et accroître les risques de voir la population s’émouvoir, s’affoler…
New-York hébergeait un tueur en série, ou des tueurs en série, et la police ne le savait pas.
Ray Irving, lui, essayait de ne pas repenser à John Costello, car ce dernier ne rentrait pas dans aucun de ses cadres de référence. »

 

4ème de couverture:

New York, 2006. Quatre homicides sont commis en quinze jours, selon des modes opératoires très différents. Seul John Costello, documentaliste inépuisable sur les tueurs en série, voit un lien entre eux. Il a en effet découvert que chacun des meurtres a été perpétré à une date anniversaire, celle d’un célèbre crime exécuté par un serial killer, d’après une procédure rigoureusement identique. Épaulé par Ray Irving, détective au NYPD, et Karen Langley, journaliste au City Herald, John va se livrer à la traque de cet assassin très particulier.
Ellory poursuit son exploration du mal américain, interrogeant cette fois notre fascination pour les monstres.

Ce qu’Isabelle en pense…

Première lecture 2017 et déjà un coup de cœur ❤️ .. Découverte de l’auteur avec cet excellent livre Les assassins.
Sur un peu moins de 600 pages Ellory vous emmène à New York dans une enquête difficile menée conjointement par un policier de la Criminal et un enquêteur au passé difficile d’un célèbre journal new-yorkais, tous deux sur les traces d’un serial copycat totalement machiavélique.
Si le final peut être pour certain expédié ou décevant (pas de rebondissements à proprement dit, pas de bouquet final inattendu) la part belle du roman tient dans la qualité de l’enquête. Ellory nous fait voyager entre la fiction et la réalité ; le fil conducteur étant les références aux histoires sordides de tueurs en série hélas bien réelles et cela avec un souci du détail parfait ( un travail de recherche titanesque de la part de l’auteur). Côté fiction on perçoit parfaitement la dure réalité des difficultés rencontrées lors des négociations entre la presse et la police, des difficultés de communication entre les différents commissariats au sein de cette mégapole, des difficultés budgétaires liées aux priorités des autorités … mais aussi, et sans en abuser, la dure réalité du travail de terrain et des horreurs qui vont avec.
Je tire mon chapeau à RJ Ellory pour ce roman de qualité qui peut s’apparenter à travers de la fiction à un documentaire sur la police criminelle de New York et les tueurs en série.
Un auteur et un livre découvert grâce aux groupes de lecture ! Merci !

Ma chronique sur le même livre: Les assassins

Publicités

Un commentaire sur « Les assassins – RJ Ellory – 2015 »

  1. Merci Isabelle pour cette belle chronique d’un livre que j’ai tellement apprécié, de la première à la dernière ligne.
    Pour moi, l’un des meilleurs de l’auteur (et je suis un grand fan de tous ses livres)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s