Yell – M. Biasotto – 2017

Extrait:

On m’a toujours dit qu’il fallait laisser les morts en paix.

Synopsis:

Quelqu’un ou quelque chose est revenu ? Sous la pluie incessante, contre le vent hurlant venu du large, dans la grisaille omniprésente, je compose avec ce qui est arrivé. Au cœur de la brume qui règne sur l’île et qui trouble ma mémoire, il y a nos larmes, il y a son sang. Et tout ce qu’on a vécu à Yell. Sur ces terres maudites, sont enterrés de douloureux souvenirs, ceux qu’il faut oublier à tout prix. Je ne dois pas y penser, je ne dois pas en parler, pour essayer d’avancer, pour préserver ma sœur aussi. Parce que Perrine vit dans le passé, son deuil est insurmontable. Son mec est mort. Mort dans des circonstances étranges, c’est vrai. Elle voudrait comprendre. Elle voudrait pardonner. Elle voudrait, mais ce n’est pas une bonne idée. Quelqu’un ou quelque chose est revenu ? Autour du secret, il y a cette vieille aveugle. Il y a ce bélier noir, nos amis perdus de vue depuis le drame. Il y a ce froid installé entre ma frangine et moi. Et toutes ces choses qu’on ne perçoit pas à l’oeil nu mais qui mettent à mal nos convictions. Oui, quelqu’un ou quelque chose est revenu ? Pour déterrer le passé, faire tomber des têtes et rien ne semble pouvoir l’arrêter.

L’avis de Nathalie…

Matthieu Biasotto est l’un de ces auteurs qui aime se renouveler.
Cette fois, il s’attaque au thriller fantastique et c’est plus que réussi!
L’auteur a créé une ambiance sombre et malsaine que le choix de l’endroit renforce.
Pour ceux qui ne sont pas friands de fantastique, ne vous laissez pas abuser. Il y a une part de surnaturel, mais de nombreux faits ont une explication plus « terre à terre ».
J’ai été scotchée du début à la fin par ce roman qui ferait sûrement un bon film, tant il est visuel et écrit d’une façon que j’ai eu l’impression d’y être.
Malgré quelques scènes violentes, ne préparez pas votre serpillière pour éponger le sang, l’auteur a su rester très sobre, mais il distille une angoisse et une peur qui s’insinuent et vont crescendo.
Si vous aimez frissonner, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Publicités

2 thoughts on “Yell – M. Biasotto – 2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s