L’autre reflet – P. Senécal – 2016

Extrait:

« En effet, mais c’est la façon la plus romantique, la plus poseuse, celle qui fait de bonnes entrevues et qui mythifie l’auteur, mais ce n’est pas la vraie façon de parler. La vraie, c’est celle-ci: écrire c’est un job, comme n’importe quel autre job. On passe pas nos journées à errer en attendant d’être touché par la Grâce ou de ressentir une pulsion incontrôlable pour créer….Non: on respecte un horaire rigoureux, on se plante devant notre ordinateur et on travaille ! Et si rien ne sort, on reste assis là et on se botte le cul jusqu’à ce qu’on trouve quelque chose. Et ce qui rythme notre emploi du temps, c’est pas la disponibilité de nos personnages, mais le nombre de mots qu’on veut atteindre par jour, ou le nombre d’heures qu’on s’oblige à abattre. Et quand on écrit, on parle pas avec un protagoniste qui existe pas, on s’engueule pas avec lui parce qu’il refuse de nous obéir: on bûche, on réfléchit, on construit la meilleure scène, on peaufine notre personnage, on clarifie la narration, et on décide ! Et tout vient de nous. Sinon on est pas des auteurs mais des schizophrènes. »

4ème de couverture:

Il s’appelle Michaël Walec et il rêve de publier un roman noir – un bon, un vrai ! Alors depuis trois ans, le soir, après avoir donné ses cours de français aux détenues de l’Établissement Joliette pour femmes, il bûche sur son manuscrit. Et quand il visite les Salons du livre, il se dit que, un jour, lui aussi fera partie de la grande famille des écrivains.
Mais depuis quelque temps, alors qu’il s’acharne à réécrire les scènes pivots de l’intrigue, force lui est d’admettre que, malgré son indéniable talent littéraire, il n’arrive pas à insuffler à son manuscrit ce « petit quelque chose » qui en ferait un bon, un vrai, un excellent roman noir.
Or, ce petit quelque chose, Michaël le découvre un jour dans une nouvelle « très mal écrite » d’une de ses étudiantes, Wanda Moreau, qui y relate l’assassinat pour lequel elle a été condamnée. Une étrange relation s’installe aussitôt entre la meurtrière, avide des conseils littéraires de son professeur, et l’apprenti-écrivain, fasciné par cette femme qui a connu la vraie noirceur. Pourtant, quand Michaël réussit à insuffler l’élan qui manquait à son roman grâce à Wanda, il ne lui en dit rien. Car, après tout, elle n’est pour lui qu’une source d’inspiration…
L’Autre Reflet : quand, à travers un thriller noir qui nous entraîne au plus profond de l’abîme, Patrick Senécal s’interroge sur la création littéraire, le milieu du livre et le succès commercial.

Ce que j’en pense…

Un nouveau Senécal, on l’attend, on se jette dessus dès sa sortie et surtout on sait d’avance que ce sera bon !!! Une de ces valeurs sûre qui mériterait d’être cotée en bourse 😍

Mais c’est surtout l’occasion de prendre sa claque annuelle, comme une tradition, une habitude à laquelle je ne dérogerai jamais …

La claque était bien au rendez-vous et quelle claque !!! Pis aussi…allez, j’avoue…l’orgasme littéraire puissant mais chut ne le dites à personne !

Senécal s’attaque, cette fois-ci, au monde du livre. Un regard sur l’auteur, son succès, son inspiration, ce qui fait d’un livre un Best-seller…ou pas…
Un magma d’émotion, un retour de flamme de sensation, le truc où tu réfléchis, tu t’interroges, encore et encore. Tu assistes les bras ballants à cette montée en puissance dans l’horreur. Tu observes, tu lis ces scènes épouvantables, décrites avec tant de forces et de détails et éprouves cette fascination de la cruauté. Tu tombes dans cette spirale infernale…Spirale du succès et de la reconnaissance.

On observe les meurtres d’un autre œil, comme si c’était normal, évident. Une raison véritable derrière ces crimes. Ben ouais quoi ? Quelque part, c’est pour la bonne cause…On se dit presque que ça vaut le coup d’être fait si ça peut donner un bon bouquin…qu’on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs, qu’un méga bon thriller, on ne veut que ça…et là, pour le coup c’est moi la psychopathe 😇

Les personnages sont fabuleux. Mike Walec en auteur déchu et avide de succès. Wanda Moreau dont l’ambiguïté est totale. Un être qui ne ressent rien mais qui s’avère redoutablement efficace et d’une grande intelligence, un être qui commet des actes avec un détachement et une froideur incroyable. On la déteste, on la trouve horrible mais en même temps, on l’aime, on s’attache. On la trouve touchante et bonne.

Un livre percutant, à la fois glaçant, fascinant, terrifiant mais aussi innocent, amusant, nonchalant. Une forme d’autodérision excellente. On comprend, on en vient presque à approuver l’horreur. On oscille, on bascule sans trop savoir de quel côté sera la chute…On aime, on déteste. On rit, on s’horrifie. On passe par toutes les sensations et on ne sait plus très bien quoi éprouver ni quoi penser…

Il n’est bien entendu plus nécessaire de parler du style de Patrick, vif percutant, direct, sans blabla inutile. Rien de trop, rien de pas assez. Rien à jeter !
On appréciera l’allusion à Faims et les 2 meurtres au râteau de Kadpidi.

Pis tous les copains auteurs y sont… En passant par Michaud, Brouillet, Levesque et d’autres encore et on se dit qu’ils ont bien dû se marrer.
Je me demande d’ailleurs ce qu’un auteur ou un éditeur aurait à dire de cette histoire ?

Vais pas m’étaler plus longtemps même si j’aurai encore beaucoup à écrire sur ce ptit chef d’œuvre, vous l’avez compris…c’est du bon, c’est du lourd, c’est excellent …bref c’est du Senécal !!!

J’avoue avoir repris tous les livres de Patrick et désespérément éplucher tous les remerciements, lancé quelques recherches sur le net pour voir si l’un d’eux était recherchés ou avait fait de la prison mais sans succès…Moi qui me disait que Patrick nous révélait enfin d’où lui venait son inspiration et ces incroyables idées …ben c’est foutu…j’ai rien trouvé 😕

« Tu convertis ta souffrance en art. Comme tout auteur. »

Publicités

One thought on “L’autre reflet – P. Senécal – 2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s