Mako – L. Guillaume -2009

Extrait:

« -TN Alpha, de BAC47, pour l’école Jules-Ferry, en fait d’intrusion il s’agit d’un viol, un viol consommé. Un individu interpellé. Je demande une assistance médicale pour la victime, ainsi que la présence de l’OPJ sur les lieux.
Mako s’approcha doucement de la jeune fille. Elle le dévisagea et soudain ses jambes maculées de sang s’agitèrent frénétiquement, battant le sol pour reculer.
– Non, non, non, non…
– C’est fini, on est les gentils. Faut plus avoir peur. Il vous fera plus de mal, ça, je vous le promets.
La fille cessa de s’agiter lorsque son dos rencontra un mur. Ses yeux dilatés n’étaient plus que deux puits de terreur. Sa figure tuméfiée n’exprimait plus de sentiments humains. Mako approcha doucement sa main du visage ravagé. Il savait pourtant que, dans ces situations, il fallait toujours éviter les contacts physiques avec la victime. Mais ce n’était pas une victime, c’était une petite fille. Elle hurla. Mako, gêné, arrêta net son geste. La radio de Papa émit un message aux tonalités métalliques.
– Bien reçu, BAC47, les secours sont en route ainsi que l’OPJ.
Mako se redressa dans le grincement léger du cuir de ses chaussures d’intervention. Le visage défait, il murmura:
– Trop tard…putain, trop tard. »

4ème de couverture:

Paris, la banlieue… À la sortie d’un night-club, une jeune fille est victime d’une sauvage agression. Mako, policier de la BAC, taciturne et endurci, obsédé par l’idée d’en punir lui-même l’auteur, s’investit dans l’enquête au-delà de la raison. Il déclenche une traque qui l’emmènera loin, aux confins de la folie, là où le bien et le mal se confondent. De l’enfer des trottoirs aux boîtes de nuit branchées, Mako hante les bas-fonds d’une société en perdition.

Ce qu’Isabelle en pense…

Et bien pour moi un retour aux sources et un retour au plaisir à l’état brut de la lecture d’un « vrai » polar !

J’avoue avoir eu du mal les 100 premières pages, l’intrigue tarde à se mettre en place… celle-ci est banale en soi mais très réaliste; viol drogue prostitution .. Les protagonistes; d’un côté les dealers, les petites frappes, les putes des pays de l’est, de l’autre les flics désabusés, épuisés, taciturnes … et un Makovski dit Mako flic au passé nébuleux complètement borderline qui impose sa loi la rage au ventre.
À ce stade je retrouve l’ambiance des polars noirs de Jo Nesbo dont je suis friande depuis quelques années et avec, tout le plaisir associé. Incursion dans la réalité d’une société en perdition, dans un monde dur tant chez les flics que dans la rue. Aucun fait ne surgit d’une imagination débordante de la part de l’auteur rendant, comme dans beaucoup de romans, la fiction peu crédible…

Une immersion indubitable dans la noirceur de la nuit et dans la vie de ces flics qui patrouillent dans les bas-fonds de la capitale française. Un récit implacable par sa qualité et parfaitement maîtrisé. Une écriture aboutie et un vocabulaire approprié.

Après un démarrage difficile j’ai apprécié ce roman (que j’ai lu avec comme musique de fond la magnifique bande originale de la série Broadchurch qui a décuplé l’ambiance noire du roman) .

Au plaisir de lire un second opus.

Publicités

One thought on “Mako – L. Guillaume -2009

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s