Une forêt obscure – F.M. Mitchelli -2016

Extrait:

« …JE LES REVOIS, toutes ces pauvres petites bêtes apeurées, anxieuses et essoufflées. Ces petites proies fragiles, vouées à une fin inexorable, cruelle. Elles courent entre les arbres, pieds nus, l’esprit gauchi par la dose de sédatif, essayant tant bien que mal d’échapper au chasseur que je suis. Me suis-je senti Dieu tout-puissant lors de ces moments ? Probablement. Sentir que la vie d’un être humain vous appartient, qu’elle ne dépend plus que d’une pression sur la détente d’un fusil ou de la décision que vous prendrez dans les secondes qui suivent, oui, cela procure cette sensation de toute-puissance et d’immortalité.
La forêt a toujours été ce terrain familier sur lequel je me suis senti vivant, sustenté, telle une plante qui puise ses sels minéraux dans son terreau. Comme si une partie de mon corps communiait avec la nature en s’enfonçant dans le sol pour mieux se délecter des substances nutritives que j’y avais moi-même introduites. »

4ème de couverture:

« Je n’ai rien d’un monstre. Je suis là uniquement pour nourrir l’esprit de la forêt, en lui offrant la chair de la jeunesse. » Daniel Singleton, alias Robert Christian Hansen (1939-2014), le monstre d’Anchorage.

À Montréal, Luka diffuse sur le Web les images des animaux qu’il torture, puis celles de son amant qu’il assassine à coups de pic à glace. Pour enquêter sur une telle affaire, il faut un flic borderline comme Louise Beaulieu. En Alaska, dans la petite ville de Juneau, deux jeunes filles sont découvertes en état de choc. Pour comprendre, il faut un flic comme Carrie Callan, qui va exhumer les vieux secrets et regarder le passé en face. Le point commun à ces deux affaires : Daniel Singleton, un tueur en série. Du fond de sa cellule, il élabore le piège qui va pousser Louise à aller plus loin, toujours plus loin… Jusqu’à la forêt de Tongass, là où le mensonge corrode tout, là où les pistes que suivent les deux enquêtrices vont se rejoindre.

Ce roman est librement inspiré du meurtre commis par Luka Rocco Magnotta en 2012, ainsi que des crimes de Robert Christian Hansen, qui a violé et assassiné 17 femmes entre 1971 et 1983.

Ce qu’Isabelle en pense…

Malgré un avis mitigé concernant « La compassion du Diable » du même auteur je me suis lancée avec une certaine appréhension dans Une forêt Obscure.

Me suis fait happer directement dans l’intrigue rondement menée du début à la fin . Totalement addictif.
La force du livre réside dans une combinaison machiavélique de faits réels avec la fiction.
Dans La Compassion du Diable on retrouvait le cannibale de Milwaukee. Ici deux serial killers ; Luka Rocco belle gueule canadienne acteur dans la pornographie qui après avoir tué son amant va diffuser sur le net une video dans laquelle il mutile celui-ci et Robert Hansen qui a assassiné entre 17 et 21 femmes dans les environs d’Anchorage en Alaska. Deux tueurs aux faits hélas bien ancrés dans la réalité et pour la fiction deux héroïnes flics au passé trouble et fragilisées toutes les deux par la vie, deux pays le Canada et l’Alaska, deux enquêtes qui fusionnent rapidement et un petit goût d’Hannibal Lecter de Thomas Harris.

Reste pour moi, comme déjà constaté dans « La Compassion du Diable », que les recoupements sont un peu trop rocambolesques. Pas d’incohérence, tout s’emboite certes mais trop d’éléments soi disant aléatoires servent par moment un peu trop facilement la résolution de l’intrigue …

J’ai tout de même passé un très bon moment lecture. La plume de Fabio M. Mitchelli est très aboutie, très fluide et la recherche de l’auteur sur bien des faits est indéniable. Pour les amateurs des polars rondement menés c’est pour vous .

 

Ma chronique sur ce même livre: Une forêt obscure

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s