L’enfant aux cailloux – S. Loubière -2011

Extrait:

« Ils ne croient pas que tu es vivante mais ils ont tort.
Il me suffit de fermer les yeux pour te surprendre.
Tu portes ta jolie robe qui bourgeonne
Et tu as noué un foulard trop vite sur tes cheveux.
Je crois que tu m’embrasse en pleurant.
Mes joues sont parfumées de tes baisers.
Tu marches si vite que le train t’emporte déjà.
Tu vas revenir, Je suis certaine que tu vas revenir.
Ce n’est qu’un nom sur une liste.
Papa s’est trompé.
Ils se sont tous trompés. »

4ème de couverture:

Elsa Préau est une retraitée bien ordinaire. De ces vieilles dames trop seules et qui s’ennuient tellement – surtout le dimanche – qu’elles finissent par observer ce qui se passe chez leurs voisins.
Elsa, justement, connaît tout des habitudes de la famille qui vient de s’installer à côté de chez elle. Et très vite, elle est persuadée que quelque chose ne va pas. Les deux enfants ont beau être en parfaite santé, un autre petit garçon apparaît de temps en temps – triste, maigre, visiblement maltraité.
Un enfant qui semble l’appeler à l’aide. Un enfant qui lui en rappelle un autre…
Armée de son courage et de ses certitudes, Elsa n’a plus qu’une obsession: aider ce petit garçon qui n’apparaît ni dans le registre de l’école, ni dans le livret de famille des voisins.
Mais que peut-elle contre les services sociaux et la police qui lui affirment que cet enfant n’existe pas? Et qui est vraiment Elsa Préau? Une dame âgée qui n’a plus toute sa tête? Une grand-mère souffrant de solitude comme le croit son fils? Ou une femme lucide qui saura croire à ce qu’elle voit?

Ce que j’en pense…

Plus un drame qu’un thriller. Une historie aux apparences très simples. La vie d’une vieille dame peu conventionnelle, son quotidien, son fils Martin, son petit-fils Bastien et cet enfant qui semble maltraité au fond du jardin de ses voisins et qu’elle aperçoit de sa fenêtre. Cet enfant qui passe son temps assis sous un arbre à jouer avec des cailloux.
« L’enfant aux cailloux » devient alors l’obsession d’Elsa.
Mais existe-t ‘il vraiment ou est-ce une affabulation de l’esprit malade d’une vieille femme ?

Un livre saisissant qui sous son apparence simplette et tranquille s’avère bouleversant.
Un livre que l’on commence en se disant » ouais bon pis ? C’est bien gentillet tout ça… » et qui s’avère au final totalement rotor.
La plume de Sophie Loubière est absolument magnifique. Son style est percutant. Elle nous emporte littéralement dans ses descriptifs et rend le quotidien de cette vieille femme peu conventionnelle saisissant et palpitant…c’est pas peu dire !!! Elle fait d’Elsa un de ces personnages que l’on n’oublie pas….

Une histoire peu commune où un vieille dame mène l’enquête, c’est loin d’être banal et ça a quelque chose de rafraichissant !
Une histoire qui nous fait vaciller aux limites de la folie où, nous même, ne savons plus très bien ce qui est réel et ce qui n’est que pur hallucination. Une histoire avec ce côté très vieille France fort charmant, une histoire qui parle aussi de la solitude des personnes âgées mais surtout une histoire qui touche à ce qu’il y a probablement de plus terrifiant: la maltraitance aux enfants.

Un livre qui marque sans trop qu’on puisse l’expliquer. Ce je ne sais quoi qui touche et s’imprime tel l’encre sur les pages pour ne jamais disparaître…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s