Dans les brumes du mal – R. Manzor – 2016

Extrait:

« Dehors, un nombre considérable de journalistes avaient déjà pris position, à l’instar d’une armée prête à donner l’assaut.
– Les médias ont officiellement un Serial killer, à présent. La pression va monter. Et le boss connaît les statistiques comme nous. Passé les premières quarante-huit heures, nos chances de retrouver le gamin seront ridicules. Il n’y a qu’à voir comment ça s’est passé pour les deux autres.
Nathan contourna la dépouille et contempla le décor, d’un air songeur. Les éclaboussures de sang et les meubles renversés témoignaient de la sauvagerie de l’agression.
– La mère porte les mêmes scarifications ?
Pour toute réponse, Virgo souleva partiellement le plastique qui recouvrait le corps. Nathan soupira devant le spectacle qui s’offrait à lui : la victime égorgée arborait, gravées sur le ventre, des figures ésotériques. »

4ème de couverture:

La mère de Tom est morte. Et Tom a disparu.
Tom, mais aussi John, Michael et Lily. À chaque fois, un enfant est enlevé et sa mère assassinée.
Dahlia Rhymes, agent du FBI spécialisée dans les crimes rituels, s’invite dans l’enquête. Bien que Tom soit son neveu, elle ne l’a jamais vu car elle a rompu toute relation avec sa famille depuis vingt ans. Il aura fallu ce drame pour la ramener vers les brumes inquiétantes de sa Caroline du Sud natale.
En retrouvant les marais et les chênes séculaires, Dahlia retrouve aussi Nathan Miller, un ancien gamin des rues devenu un des meilleurs flics de Charleston. Ensemble, ils se lancent à la recherche des enfants perdus, sans autre indice que le fragile témoignage d’un jeune voisin : pour lui, Tom a été la victime d’une malédiction vaudou, car il a vu rôder autour de sa maison un shadduh, une ombre.
Une ombre qui a peut-être englouti les enfants à jamais.

René Manzor plante une intrigue terrifiante, portée par une plume toute en cruauté, en finesse et en émotion, avec comme décor le sud des États-Unis qu’il adore et dont il fait quasiment un personnage à part entière.

Ce que j’en pense…

Voilà un auteur que je ne connaissais pas et que les éditions Calmann-Lévy m’ont permis de découvrir. Je les remercie beaucoup beaucoup pour cet envoi 🙂

Une plongée au coeur du satanisme, du vaudou. Une immersion tout au fond de la Caroline du Sud avec des descriptifs absolument fabuleux. Une région qui, d’ailleurs, me fascine depuis mon plus jeune âge avec ses arbres fantomatiques et ses marais. Trouble, mystérieuse et obscure sans même y ajouter d’intrigues.

Une histoire dure qui traite de la maltraitance. Un livre qui fait mal et donne à réfléchir. Profondément troublant. Touchant et bouleversant. Une histoire où les enfants sont omniprésents. Un livre qui derrière son côté thriller percute sur les rapports parents-enfants. La manière dont on s’en occupe ou pas, l’intérêt qu’on peur porte ou non et la punition qui peut en découler.

Un style très cinématographique, très imagé. L’impression de regarder un film, tant les mots se transforment en images et se projettent au fond de nos yeux.

La fin m’a par contre parue un peu lisse par rapport à la profondeur du reste du livre 😕 Certaines choses me semblent zappées, certains éléments ne sont pas expliqués mais ce n’est qu’une petite impression qui n’enlèvent rien au punch de ce manuscrit.

Des personnages hors du commun, touchants et attachants. Cabossés de la vie.

Une intrigue différente qui mènera Dahlia à revenir sur son passé, sa famille. Un passé qu’elle a mis tant de temps à laisser derrière, et qui lui reviendra tel un boomerang.

Un livre complexe et rotor puisqu’on en vient presque à soutenir le tueur, à l’encourager et le laisser continuer…

Le mal n’est pas toujours mal et sauver n’est pas toujours la solution…

dans-les-brumes-hurricane-gracie-1959

 

Publicités

One thought on “Dans les brumes du mal – R. Manzor – 2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s