Hortense – J. Expert – 2016

Extrait:

« Déposition de Mme Danielle Quatrepoint, née le 14 octobre 1968, vice présidente du tribunal de Versailles, le 30 juin 2015. Extrait du procès- verbal. (…) Je revois parfaitement cette femme, revêche, pas commode du tout. Elle était en permanence sur le qui-vive, impatiente et exigeante. (…) Les juges qui m’avaient précédée m’avaient prévenue de son état d’esprit et m’avaient mise en garde contre ses sautes d’humeur. « Cette histoire l’a rendue paranoïaque » m’avait confié l’un d’eux, et je dois le reconnaître qu’il avait raison. (…) Il était devenu impossible de communiquer avec elle. Je pense qu’elle avait perdu toute lucidité et survivait, comme prisonnière de son destin. J’avais fini par avoir le sentiment qu’elle se complaisait dans sa douleur. Une fois, à l’issue d’un rendez-vous, je m’étais même demandé si retrouver sa fille lui rendrait le bonheur. »

4ème de couverture:

1993 : Sophie Delalande est folle d’amour pour sa fille Hortense, presque trois ans, qu’elle élève seule. Celle-ci lui permet d’oublier les rapports difficiles qu’elle entretient avec son ex-compagnon, Sylvain, un homme violent qui l’a abandonnée alors qu’elle était enceinte et à qui elle refuse le droit de visite. Un jour, pourtant, Sylvain fait irruption chez elle et lui enlève Hortense. «Regarde-la. Nous allons disparaître et tu ne la reverras plus.»

2015 : après des années de recherches vaines, Sophie ne s’est jamais remise de la disparition d’Hortense. Fonctionnaire au ministère de l’Éducation, elle mène une existence morne et très solitaire. Jusqu’au soir où une jeune femme blonde la bouscule dans la rue. Sophie en est sûre, c’est sa fille, c’est Hortense. Elle la suit, l’observe sans relâche. Sans rien lui dire de leur lien de parenté, elle sympathise avec la jeune femme, tente d’en savoir plus sur elle. La relation qui se noue alors va vite devenir l’objet de bien des mystères. Sophie ne serait-elle pas la proie d’un délire psychotique qui lui fait prendre cette inconnue pour sa fille ? Et la jeune femme est-elle aussi innocente qu’elle le paraît ?

Avec ce nouveau roman, on retrouve le génie de Jacques Expert pour transformer les faits divers en romans captivants. Comme à son habitude, il ne se contente pas de faire preuve d’une extrême justesse psychologique mais multiplie les pistes, enchaîne les rebondissements jusqu’à un dénouement complètement imprévisible.

Ce qu’en pense Isabelle…

Premier livre de Jacques Expert lu et très belle découverte . On quitte le polar traditionnel pour un thriller psychologique en forme de huit clos à deux voix, celle de la mère et celle de la fille .. Première partie du livre l’auteur place les faits, les personnages, leur vécu, leur intimité, leurs sentiments. À la moitié tout s’accélère, les chapitres raccourcissent et vont se succéder de plus en plus rapidement avec une alternance entre les deux protagonistes. Le rythme devient effréné, la tension monte, le huit clos se resserre, les humeurs des protagonistes sont changeantes et de plus en plus dérangeantes … mais où va-t-on ??? Vous ne lâchez plus le livre … Impossible d’en dire plus au risque d’en dire trop ! Sachez que la chute est vertigineuse … et que toute l’intrigue risque d’être à revoir… bonne découverte.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s