Surtensions – O. Norek – 2016

Extrait:

« Le psy poussa le cendrier en verre devant elle. Malgré les stores aux trois quarts baissés, un rayon de soleil traversa la pièce et révéla les arabesques de fumée en suspens. -Vous voulez bien me raconter comment tout a commencé ? L’homme écrasa sa cigarette d’un tour de poignet. – C’est une histoire qui a plusieurs commencements, dit-il. La psy faisait nerveusement tournoyer son stylo entre ses doigts. Il était évident que l’homme en face d’elle l’intimidait. -Vous savez au moins pourquoi vous êtes là ? – Parce que j’ai tué deux personnes. Vous craignez que ça devienne une habitude ? -Vous n’en avez tué qu’une. En légitime défense qui plus est. Pour le second cas… Sec et impatient, l’homme ne la laissa pas terminer. – Un membre de mon équipe est mort. C’est ma responsabilité. Ça revient au même. »

4ème de couverture:

Cette sœur acceptera-t-elle le marché risqué qu’on lui propose pour faire évader son frère de la prison la plus dangereuse de France ? De quoi ce père sera-t-il capable pour sauver sa famille des quatre prédateurs qui ont fait irruption dans sa maison et qui comptent y rester ? Comment cinq criminels – un pédophile, un assassin, un ancien légionnaire serbe, un kidnappeur et un braqueur – se retrouvent-ils dans une même histoire et pourquoi Coste fonce-t-il dans ce nid de vipères, mettant en danger ceux qui comptent le plus pour lui ? Des âmes perdues, des meurtres par amour, des flics en anges déchus : la rédemption passe parfois par la vengeance… Pour cette nouvelle enquête du capitaine Coste, Olivier Norek pousse ses personnages jusqu’à leur point de rupture. Et lorsqu’on menace un membre de son équipe, Coste embrasse ses démons.

Ce que j’en pense:

On retrouve avec plaisir le Capitaine Victor Coste et son équipe de choc dans ce 3ème opus qui, selon moi, démontre l’excellente évolution d’Olivier tant dans son écriture que dans son style. Olivier Norek nous prouve qu’il a clairement sa place parmi les grands. D’ailleurs « Surtensions » a obtenu le prix du Polar européen 2016…c’est pas rien !!!

Un rythme très soutenu, une histoire bien ficelée qui nous plonge dans l’univers carcéral, dans l’univers de la police et celui de la mafia Corse comme si on y était et ça fait froid dans le dos…

Précis, très technique. Les descriptions sont telles qu’on en aurait presque les odeurs !!!

Pertinent, dénonciateur d’un système. Olivier Norek nous offre des livres qui sont des livres qui nous font voir les flics, la justice et ses dérives d’une manière saisissante. Ce quelque chose de dérangeant, de perturbant qui nous fout vraiment les frissons…

« Surtensions » est au final, pour moi, inclassable. C’est un polar certes, mais tellement réaliste… On le sait, on le sent. Il ne fait pas qu’inventer, il raconte son vécu, ses expériences. Il brode une histoire autour d’une réalité et non pas l’inverse comme c’est le cas habituellement. Un peu comme un documentaire et c’est là que cela devient véritablement terrifiant !!! 😱

Il va au bout du bout et ça vaut le coup !!!!

On attend tous le suivant avec impatience et pour ma part, j’aurai le plaisir de le revoir à Toulouse en octobre et m’en réjouis beaucoup beaucoup beaucoup 🙂

Publicités

5 commentaires sur « Surtensions – O. Norek – 2016 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s