Block 46 – G. Gustwasson – 2015

4ème de couverture:

Falkenberg, Suède. Le commissaire Bergström découvre le cadavre terriblement mutilé d’une femme.

Londres. Profileuse de renom, la ténébreuse Emily Roy enquête sur une série de meurtres d’enfants dont les corps présentent les mêmes blessures que la victime suédoise : trachée sectionnée, yeux énucléés et un mystérieux Y gravé sur le bras.

Étrange serial killer, qui change de lieu de chasse et de type de proie…

En Suède, Emily retrouve une vieille connaissance : Alexis Castells, une écrivaine pleine de charme spécialisée dans les tueurs en série. Ensemble, ces deux personnalités discordantes se lancent dans une traque qui va les conduire jusqu’aux atrocités du camp de Buchenwald, en 1944.

Ce qu’Elisa en pense…

Comment décrire cette merveille ? Je crois que je ne trouverai aucun mot adéquat pour qualifier ce livre tellement tordu.

Moi qui n’ai pas l’habitude de lire, et bien, celui-ci je l’ai dévoré !

A aucun moment, j’aurai pu imaginer une chute pareille… Quel suspens !!! Quels retournements de situations !

J’ai énormément apprécié ce lien entre Erich enfermé dans le camp de concentration de Buchenwald et l’enquête sur les meurtres commis à Falkenberg et à Londres.

Enfin bref, un coup de coeur !!! Je n’ose pas trop imaginer d’où Johana Gustawsson sort toutes ces idées plus farfelues les unes que les autres, mais je pense que son petit monde littéraire peut être très très intéressant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s