Le bourreau de Gaudi – A.S. De la Maza – 2014

Extrait:

« Milo tenta de se souvenir. Un homme avait été découvert suspendu à la façade de la Casa Milà, plus connue sous le nom de La Pedrera, au beau milieu du paseo de Gracia. L’assassin avait utilisé du câble d’acier pour lier les poignets de la victime, il l’avait suspendue au balcon du premier étage, puis il lui avait mis le feu. Lorsque les pompiers étaient arrivés, le malheureux était déjà tout calciné. – Si je me souviens bien, la victime est un haut responsable de la Caixa, un ex-conseiller municipal à la culture, je crois. Un type dont on a dit qu’il pouvait devenir le futur maire de la ville. Je me rappelle plus son nom. Il faut bien admettre que l’assassin a fait preuve d’un certain courage pour… »

Synopsis:

Marc, 15 ans, s’est fait sauter la cervelle avec l’arme de service de son oncle, Milo Malart, inspecteur du groupe spécial d’homicide. Milo est révoqué pour mesures disciplinaires et se retrouve suspendu de ses fonctions.

Susana Cabot juge d’instruction de Barcelone est pourtant convaincue que seul l’inspecteur Malart est capable de les aider dans cette sordide affaire qui défraye la chroniques depuis 4 jours. Solitaire, écorché certes. Il reste instinctif et a fait ses preuves dans le passé malgré ses méthodes peu orthodoxes. Affaire bien compliquée que celle d’Eduardo Pinto, responsable de la Caixa, découvert suspendu au balcon du 1er étage de la Casa Milà, un câble d’acier liant ses poignets, brûlé vif après avoir été séquestré 5 jours durant. L’assassin a même poussé le vice jusqu’à publier sur le net une vidéo de sa mise à mort. La police piétine. Aucun indice. Aucune piste.

Milo accepte de reprendre l’enquête coordonnée par son ennemi juré l’inspecteur Singla aux conditions imposées par sa hiérarchie: Un suivi psy et un chaperon durant toute l’enquête.

L’électron libre, Milo et la sous-inspectrice Rebeca Mercader vont très rapidement fonctionner en équipe de choc aidé de Crespo, le pro de la recherche et trouvent des indices bien étranges: Un G tagué sur le lieu du crime ainsi qu’une phrase gravée dans la salle qui donne sur le balcon de la Pedrera: « Pardonne tout et oublie »

Mais voilà que Félix Torrens, président de la fondation Cercle Gaudi disparait lui aussi selon le même modus operandi…

Et dire que dans quelques jours à peine, le pape sera là en personne pour des célébrations à la Sagrada Familia, principal monument d’Antoni Gaudi…

Débute alors une enquête sans précédent, à la poursuite d’un tueur dont le profil est bien difficile à décrypter. S’agit-il d’un prédateur assoiffé de vengeance ou la victime d’un système politique corrompu qui sacrifie sa population à sa manne touristique ?

Pourquoi ce lien perpétuel à Gaudi et ses œuvres ? Où va donc mener cette affaire ? Quelque part ou personne n’aurait pu même l’imaginer… Aux confins de l’horreur et de la perversion… Dans les profondeurs des magouilles politiques… Au fond des abysses impénétrables de la franc-maçonnerie…

Ou peut-être que les réponses se trouvent dans le passé…..  » Ayer Pastor, hoy Señor »

Barcelone a vendu son âme au diable et elle doit en payer le prix.

Ce que j’en pense…

Barcelone ? J’adore. Une de mes villes préférées d’Europe. Gaudi ? Je suis méga archi fan. Forcément ce livre m’a clairement fait de l’œil sur sa console. Resté pas mal de temps dans ma gigantesque PàL, je l’ai ressorti en apprenant que j’allais pouvoir rencontrer l’auteur en octobre. Pas sûre que ce soit comme le vin et que cela s’améliore avec les années mais dans ce cas, suis sûre qu’il était déjà super bon avant que je le laisse traîner sur son étagère ! Un bain dans Barcelone, son histoire, sa vie comme si on y était et franchement rien que pour ça, ça en vaut déjà le détour. Une plongée dans les œuvres de Gaudi à vous en donner le tournis et pour ça aussi, ça vaut vraiment le coup. Une intrigue magistralement tenue. Captivante, saisissante, super bien torchée. Forcément ça aussi ça vaut la peine. Des personnages hauts en couleur, touchants et attachants ou détestables à souhait. Là aussi c’est un winner ! Bref, une belle réussite et ça fait déjà au moins 4 raisons pour se précipiter dessus ! Et pourtant il y en a même encore d’autres… Ce livre est un puit de documentation. Riche à souhait, on apprend beaucoup, on découvre, on s’immisce dans les énigmes maçonniques, dans les abus en tout genre, dans le pouvoir de la presse, dans la corruption et des pressions politiques… On s’immerge dans cette ville que l’on voit sous un autre jour, bien différent de ce côté idyllique que l’on connait. On comprend ce qui a pu se passer en 1992 lors des Jeux olympiques et de ce qu’il a fallu construire pour favoriser un essor touristique au détriment d’à peu près tout …

Bref, vais pas m’étaler plus, c’est du très bon alors hop on y va et on lit et moi pour le coup j’ai vraiment envie de refaire une petite virée à Barcelone !!!

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s