Hell.com – P. Senécal – 2009

Extrait:

 » – Voyons, Dan, il y en a au moins quatre ou cinq autres à Montréal ! – Oui, mais des plus cheap. L’Eden, au moins, c’est le club le plus chic en ville. Et surtout, le plus sélect. Tant qu’à nous faire parfois reconnaître ici, aussi bien que ce soit par des gens comme nous, qui ont avantage à demeurer discrets. – N’empêche que l’élite n’est pas toujours séduisante, rétorque Marie en indiquant du menton le premier jacuzzi. – T’as vraiment envie d’aller dans les mêmes clubs que les petits comptables de Brossard ? Marie secoue la tête, vaguement découragée, rejette ses longs cheveux noirs sur sa nuque et se laisse descendre dans l’eau jusqu’au menton. – Le pire, c’est que tu le penses pour vrai. – Absolument. »

« Monsieur Saul, nous vous souhaitons la bienvenue parmi notre groupe sélect. Sachez que l’enfer est partout et qu’il accueille deux classes de résidents : les démons et les damnés. La grande majorité des humains font partie de la seconde classe ; seuls les privilégiés comme vous appartiennent à la première. Et en enfer, les démons ont tous les droits. »

« N’oublie pas que tout ça, tu peux le faire car rien ne t’en empêche » « Explore le site, Dan. Explore, le pour vrai. Tu as tous les droits. » « Parce que je le peux. J’en ai le pouvoir. »

Synopsis:

Daniel Saul, la quarantaine, divorcé, est à la tête d’une compagnie immobilière très prospère. Richissime, il mène sa vie entre son business à travers le monde, son fils Simon de 16 ans en pleine rupture et sa maîtresse Marie Dubois, vice-présidente de Saul Inc. Avide de pouvoir, amoureux de l’argent, tout projet est bon à prendre. Son dernier dada: Acheter des églises pour les reconvertir en condos de luxe ou toute sorte d’autres affectations sans rapport avec leurs origines. Avide de sensations, il fréquente avec Marie des clubs échangiste et est, quelque part, persuadé d’avoir une vie déjà largement au-dessus de la norme…Et ce… Jusqu’à ce qu’il rencontre Martin Charron. Un ancien camarade de classe, bouc-émissaire que tout le monde appelait  » Charron le moucheron ». Mais qui, après la mort de ses parents et de sa sœur, s’est retrouvé à la tête d’une immense fortune. Martin est prêt à investir de gros montants et Daniel se dit qu’après tout, même s’il était un loser fini, pourquoi ne pas accepter. Au fil de leurs entrevues, Daniel découvre qu’en fait Martin et bien plus surprenant qu’il n’y paraît. Il se rend à de drôles de soirées auxquelles, d’ailleurs, il initie. Il semble au-dessus de tout. Il a ce quelque chose de blasé. Mais surtout il surfe sur un étrange site entraperçu lors d’une visite: « Hell.com » Daniel tente d’y accéder depuis chez lui et s’aperçoit que ce site n’existe pas et qu’aucun moteur de recherche ne le trouve…Un truc super bizarre… Intrigué et surtout excité par cette idée jusqu’à friser l’obsession. Daniel, finalement, enfin, lui propose de devenir membre en lui promettant des plaisirs à la hauteur de sa caste. 500’000 dollars sur un compte, une multitude de renseignements, un programme de modification d’adresse IP plus tard, le voilà membre de Hell.com

Débute alors une véritable décente dans les profondeurs abyssales de l’enfer…

Ce que j’en pense…

Un livre qui n’est pas à chroniquer. Un livre qui ne s’explique pas. Un livre qui est juste à lire. Un livre tellement fort, tellement percutant, tellement bouleversant, tellement dérangeant, tellement provoquant, tellement troublant tellement…tellement…que c’est bien plus qu’un simple livre. Encore une fois Senécal nous offre un truc de ouf, un truc qui te titille là tout au fond. Là où ça fait mal, là où ça se questionne, là où toutes les perversités se tapissent dans l’ombre. Là où chacun de nous enterre d’une manière ou d’une autre une envie, des envies. Une histoire de pouvoir, d’argent, de paris truqués, de parties fines, de drogues, de vendettas, de tortures…et surtout de limites… Une histoire qui fait passer Hostel d’Eli Roth pour un conte de fée. Une histoire au petit goût d’American Nightmare de James DeMonaco. Une histoire terrifiante dont on ne revient, clairement pas, indemne. Un livre qu’on ne peut oublier ! Une histoire ou s’unifie l’horreur et psychologie en passant, même, par la philosophie et c’est pas peu dire ! Mais aussi une histoire de sentiments et d’émotions….Beaucoup d’émotions. On tremble avec Dan, on pleure avec lui, on s’inquiète pour lui, on s’insurge pour lui, on vit et respire avec lui…On a mal avec lui, on a mal pour lui…

Comme l’a dit Patrick Senécal dans une interview: «Peu importe que le paradis et l’enfer existent ou non. Chaque histoire est l’occasion de me poser la seule question qui vaille: comment sauver son âme ?»

A force que je le dise tout le monde l’aura compris…Patrick c’est mon Dieu littéraire. C’est l’auteur dont on sait, avant même de commencer un de ses livres, qu’on s’enfonce dans quelque chose. Que ce sera forcément bon. Que ce sera difficile, troublant mais que ce sera génial ! Défini comme thriller…moi je dis qu’il n’y a pas de « boîte » dans laquelle ranger ses œuvres. C’est unique, incomparable, inégalable…c’est l’orgasme littéraire assuré et même, bien souvent, multiples !!!

Enfin bon vais arrêter mes superlatifs. Vous avez compris. Jetez-vous dessus c’est un ordre ! Pas d’excuse puisqu’y aura même pas besoin de ramer jusqu’au Canada, comme je l’ai fait, pour le trouver puisqu’il paraît le 9 juin 2016 aux éditions du Fleuve noir.

Au passage, pour les Facebookiens et les facebookiennes, nous avons créé, avec l’accord de Patrick Senécal, un groupe intitulé  » Fans de Patrick Senécal » sur lequel vous êtes les bienvenus.

hellcom

Publicités

2 thoughts on “Hell.com – P. Senécal – 2009

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s