Homicide par précaution – O. Kourilsky – 2010

Extrait:

« L’appartement est silencieux. J’attends depuis une demi-heure. Elle va rentrer comme d’habitude vers vingt heures. Je connais parfaitement ses habitudes pour l’avoir suivie à de nombreuses reprises. J’ai pénétré dans son deux-pièces en me débrouillant pour que personne ne me voie. Cet immeuble est peu fréquenté, mais il fallait prendre quelques précautions. Crocheter la serrure a été un jeu d’enfant; ce n’est pas une serrure de sécurité. Je n’avais rencontré aucun problème la première fois. J’ai trouvé ce que je cherchais. Maintenant, j’attends. Il faut que je le fasse. Elle ne va pas me voler tout ce que j’ai, quand même ! »

Synopsis:

Francis Liotais, représentant pour une compagnie pharmaceutique, célibataire, cumule les conquêtes. Esther la pharmacienne, Isabelle la femme mariée, Brigitte la cadre infirmier dans un centre de dialyse, pour ne citer que les « régulières ». Et à sa façon ils les aime toutes pour ce qu’elles leur apportent de différent. Mais voilà qu’il rencontre Myriam. Une libraire jalouse et possessive mais extrêmement excitante. Sa relation avec elle deviendra malheureusement très vite malsaine. Elle le surveille, le contrôle, le houspille pour un oui ou non, profère des menaces à tout va… Francis volette du mieux qu’il peut entre toutes ces femmes jusqu’au jour où Esther est retrouvée assassinée à son domicile. Le commissaire Maupas est chargé de l’enquête mais il n’y a que peu d’indices et la police piétine. De son côté Francis s’interroge, suspecte bien entendu Myriam et mène sa propre enquête. Déjà bien secoué par ce meurtre, une drôle d’affaire surgit dans son milieu professionnel. Avec Brigitte, ils découvrent que du matériel de dialyses disparait de l’hôpital en grande quantité. De drôles d’événements s’enchaînent les uns après les autres. Francis semble être dans une ligne de mire…

Ce que j’en pense…

Roman annoncé comme un témoignage…est ce vraiment une histoire vraie ? Un récit à la première personne très bien maîtrisé. Un écriture fluide et tout en souplesse. Une intrigue intéressante qui nous pousse à jouer au petit policier en y allant de nos propres idées aidés par les indices très bien disposé tout au long. Un livre facile à lire, léger et agréable. Pas gore pour un sou… c’est sûr mais qui glisse tout seul ! Un petit côté médical qui plaira aux adeptes que je suis d’ailleurs. Bien maîtrisé puisqu’on sent la patte du vrai médecin retraité qu’est Olivier Kourilsky. Un poil roman de gare mais sympa !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s