Serre moi fort – C. Favan – 2016

Extrait:

« – Où est ta soeur ? Ma mère s’engouffre dans ma chambre alors que je feuillette sur mon lit une revue porno. Je sursaute avant de la planquer sous mon oreiller avec l’air coupable d’un adolescent pris en flagrant délit. Ce que je suis en fait. J’ai quinze ans, quelques boutons d’acné, trois poils qui se battent en duel sur le menton, un corps que j’aimerai un peu plus charpenté, mais qui reste celui d’un gamin pour le moment. – Tu as entendu, Nick ? Sais-tu où est Lana ? Dans 99,9 % des familles, la réponse à cette question est simple: aux toilettes, devant la télé, chez sa copine Lisa, à la bibliothèque… Et puis il y a ce petit 0,1 % qui vient gripper la machine. – Aucune idée maman. – Elle ne t’a pas parlé de ses projets ? – Non. Pourquoi l’aurait-elle fait ? Est-ce qu’une déesse s’abaisserait à communiquer avec un cafard ? Je lève les yeux au ciel devant pareille aberration. Ma mère qui d’ordinaire est plutôt une femme pleine de maîtrise, se tord les mains avec nervosité. – Je suis très inquiète, je ne sais pas où elle est. »

Synopsis:

Northport 1994, Lana Hoffmann 17 ans, disparaît. Aucune trace, aucune piste si ce n’est que le fameux tueur en série appelé « l’origamiste » sévi dans cette région. Ses parents sont anéantis et sombrent dans les méandres de l’alcool et des médicaments. Le lieutenant Hishikawa chargé de l’enquête patauge, piétine… Nick son jeune frère de 15 ans tient alors ses parents à bout de bras. Lui qui était l’ombre de sa soeur, arrivera peut-être à leur montrer qu’il vaut quelque chose… Et pourtant, malgré tous ses efforts, il reste transparent à leurs yeux. Au bout de 2 ans ils se relèvent dans le seul but de vénérer et retrouver leur fille Lana. Persuadés que l’origamiste est l’assassin de leur fille, ils fondent même une association de parents d’enfants victimes présumées de ce tueur qui a la particularité d’offrir un poème plié en origami à ses victimes avant de les tuer. Ils courent le pays et jouent au petit policier sous prétexte que la police elle-même ne fait pas son travail. 20 ans plus tard en Alabama, alors que Lana est toujours portée disparue, un charnier est découvert par des enfants qui jouaient dans une forêt. 24 victimes au fond d’une grotte. Adam Gibson, un flic blessé par la récente perte de sa femme, plonge tête baissée dans cette enquête qui tombe à point nommé. Ce charnier est-il l’antre de l’origamiste ? Lana se trouve t’elle parmi ces victimes ? Adam avance pas à pas pour retrouver l’identité de toutes ces victimes et tenter de remonter le chemin de ce tueur. Jusqu’à ce jour… celui ou il se trouve au mauvais endroit au mauvais moment et tout s’écroule. Tout s’inverse. Ce n’était que le début de l’horreur.

Ce que j’en pense…

Un livre diabolique impossible à lâcher ! Une intrigue rondement menée qui nous malmène et nous bouscule. Des personnages d’une force émotionnelle incroyable. Une plume fabuleuse qui nous amène à ressentir chacune de ces émotions comme si on les vivaient nous même, un style littéralement graphique et ça c’est un véritable must ! Des scènes terrifiantes qui je l’avoue sont même parfois difficile à supporter tant le réalisme de l’émotionnel est omniprésent. La scène de la prison est imprimée en image dans mes yeux même si j’ai rien vu…c’est pas fort ça ? Une drôle de sensation, quelque chose de très intime, pénétrant, voir intrusif. Même si, quelque part, on comprend qui a fait quoi, cela n’a aucune importance puisque l’essence même n’est pas là. L’essence est dans cette terrifiante psychologie. Elle est encrée dans le passé et le présent des personnages. Et la fin, roh la fin …magistrale !!! Une vraie réussite, un vrai page-turner, une belle pépite ! Le premier que je dévore de cette auteur mais je ne m’arrêterai pas en si bon chemin. Foncez, courez, c’est du méga bon et celui là, il va direct dans les coups de coeur, sans passer par le start !

serre-moi-fort-2

Publicités

One thought on “Serre moi fort – C. Favan – 2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s