Le loup peint – J. Saussey – 2016

Extrait:

Les jambes apparurent dans son champ de vision. Il reconnut alors l’odeur de la terre sur le pantalon de l’inconnu. Mais ce n’était pas de la terre du jardin. Non. Plutôt celle de la forêt. Et puis il y avait aussi celle du sang. Les pieds se posèrent sur le palier. L’odeur de la créature était de plus en plus forte, mélange de l’acidité piquante de son urine et du parfum douceâtre et écœurant de la mort. Le courant d’air ne s’était pas arrêté. Il filait toujours le long des marches vers l’étage, emportant dans ses volutes presque imperceptibles la fragrance humide de la pluie. La porte de la cuisine était encore ouverte. Léo entendait la chaîne rouillée du puit d’agiter sous les assauts du vent. Poussé par un violent instinct de survie, son corps réagit malgré lui. Son abdomen se contracta soudain à se rompre, ses muscles tendus au maximum. Les yeux bien ouverts dans la protection obscure du guéridon, Léo ramassa ses pattes contre ses hanches, tel un ressort prêt à se détendre d’un seul coup. Au moment où la porte de la chambre de sa maîtresse grinça à nouveau sur ses gonds, il s’élança soudain dans l’escalier, toutes griffes dehors, boule de coton filant à toute allure dans la nuit noire. Plus rien d’autre ne comptait que de sortir de cette maison le plus vite possible.

Synopsis:

Vincent Galtier vit dans un petit village de l’Yonne. Après avoir perdu son fils Hugo, dans un accident de voiture dont il est responsable, sa femme Estelle s’est éloignée de lui et il est clairement au bord du divorce. C’est auprès de Marion sa maîtresse, qu’il trouve un peu de réconfort. Vétérinaire, il est à la tête d’une clinique qu’il partage avec Clément Tardieu son associé volage et pas très net. Une nuit, alors qu’il rentre de chez Marion au volant de son range Rover sur une route en pleine forêt, il assiste à ce qui semble être une mise à mort. Au volant de leur BMW, les 3 occupants le prennent en chasse et l’un deux lui tire dessus. Après une course poursuite, la BMW fait une embardée et termine sa course au fond d’un ravin. Vincent, inquiet, prend son courage à deux mains, laisse sa voiture au bord de la route et descend. Il y trouve la carcasse du véhicule et deux cadavres…Il en manque un. Vincent remonte et découvre que sa voiture et toutes ses affaires ont disparus. Il n’a pas d’autre choix que de rentrer jusque chez lui à pied. Epuisé, ses vêtements en lambeaux et couvert de boue, il arrive enfin à son domicile pour découvrir des voitures de police et une véritable scène de massacre …Le cauchemar ne fait que commencer…et quel cauchemar… Richard Milan et Benoit Martin, les Laurel et Hardy de la police mèneront l’enquête ainsi que le lieutenant Dardenne mais par où commencer dans cet imbroglio ? A qui ou à quoi ont-ils à faire ? Et qu’est-ce, donc, que le loup peint ?

Ce que j’en pense…

Purée le truc !!! J’attaque direct et ne vais pas aller par quatre chemins …Dévoré et adoré !!! Un livre diabolique, incroyable en rebondissements qui ne s’arrêtent jamais. Pas le temps de souffler, pas le temps de respirer. Tout s’enchaîne et tout se déchaîne.

Une plume envoutante, un rythme soutenu, des personnages hauts en couleur, un livre de 400 pages lu quasiment d’une traite, impossible à lâcher. Tout tient la route, rien de pas assez, rien de trop…bref une pépite non que dis-je un lingot, non, soyons fou une mine !!!

De superbes descriptions qui nous mettent au cœur même de l’action et nous donnent un visuel puissant.

J’ai d’ailleurs spécialement adoré les descriptions aux travers des yeux d’animaux, tel que le chat de la maison, qui m’ont totalement fascinées. (Dont j’ai mis un extrait ci-dessus)

On termine la dernière page et on se dit « C’est quand qu’ils nous en font un film ? »

Bien apprécié le joli petit clin d’œil des noms de Rues « Chattam » « Minier » mais un seul bémol… la Rue Saussey aurait largement eu sa place !!!

J’avoue, c’est le premier livre de Jacques Saussey qui passe entre mes mains et j’ai honte de ne pas l’avoir lu avant mais je vais largement y remédier d’ici peu ! Quoi qu’il en soit merci à lui pour ce fabuleux moment !!!

Il passe direct dans mes coups de coeur !

Bref, vous l’aurez compris, foncez, galopez, courez, rampez s’il le faut mais procurez-vous ce livre !!!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s