Lignes de sang – G. Caillot -2012

Extraits:

« Etonnament, ce ne fut pas tant sa propre douleur qu’elle ressentit mais plutôt la souffrance de l’homme qui avait partagé un morceau de sa vie… Il venait de basculer dans la folie, laissant sa conscience voler en éclat. »

« Cette jeune femme a été littéralement martyrisée. Il s’est acharné sur l’ensemble de son corps. Mais ce n’est pas le plus caractéristique. Sa véritable signature est à connotation sexuelle : il a prélevé l’utérus après l’avoir tuée. Et pas n’importe comment..Il l’a arraché par les voies naturelles. »

4 ème de couverture:

Richard Granjon, écrivain à la dérive, voit dans son prochain roman l’ultime chance de relancer sa carrière. Isolé dans une maison de campagne, il veut que son texte soit noir, angoissant, sanglant, aux antipodes de ses précédents livres, plutôt édulcorés. Mais la tranquillité de sa retraite va être soudainement ébranlée. Via d’obscurs réseaux du web, il est manipulé et poussé à bout par un mystérieux tueur dénué de toute humanité. Sa période d’écriture se transforme petit à petit en véritable cauchemar. De leur côté, les lieutenants Depierre et Amarante de la Criminelle de Lyon, traquent depuis longtemps un homme qui sème sur sa route des cadavres de jeunes femmes, horriblement mutilés. L’enlèvement de Camille, leur coéquipière, les précipitent en enfer. A la frontière du virtuel, commence alors leur enquête la plus terrifiante… »

Ce que j’en pense…

S’attaquer à un Caillot n’est pas sans danger, vaut mieux en être averti…Le danger de ne pas en sortir indemne, le danger de souffrir terriblement une fois terminé, une fois qu’il n’y en a plus…

Faisant partie intégrante du Cycle du mal (l’ange du mal- Réminiscence – Immondanités –Les ailes arrachées des anges) puisqu’il se glisse entre Réminiscence et Immondanités sans vraiment en faire partie, il est impératif de lire dans ce sens là pour une compréhension totale.

Une plume incroyable, des chapitres très courts, une multitudes de détails hautement documentés, des rebondissements à la pelle, un tueur sadique à s’en demander comment c’est possible…Quelque chose de tellement malsain qu’on en veut encore. Tellement pervers qu’on ne peut pas s’en passer…

Un jeu de piste avec une pointe de Shining et un chouilla de Part des ténèbres, tout ça à la sauce Caillot…Autant dire que c’est du lourd et que l’on n’en ressort pas indémne !!!

Juste grandissime mais incapable de comprendre pourquoi ces livres ne sont pas traduits en 15 langues et vendu à 80 millions d’exemplaires ???

Juste un putain de bon livre ! A dévorer ! A lire sans aucune excuse !

La Caillotite aigüe s’emparera alors de vous et aucune cure n’est connue à ce jour…

Publicités

Un commentaire sur « Lignes de sang – G. Caillot -2012 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s