L’inciseur – S. Fitzek/M. Tsokos – 2015

Extrait:

« La mâchoire inférieure avait été séparée de ses articulations, sans doute à l’aide de la même scie à dents grossières avec laquelle le criminel avait également détaché la mâchoire supérieure. Herzfeld ne pourrait dire si cette amputation avait eu lieu avant ou après la mort de l’inconnue que lorsqu’il aurait examiné la trachée-artère et les poumons. »

Synopsis:

Paul Herzfeld, directeur du service de médecine légale de Berlin, effectue l’autopsie d’une jeune femme, sauvagement mutilée, retrouvée dans un carton de déménagement. Il découvre, avec stupeur, dans le crâne de cette dernière une capsule refermant un morceau de papier sur lequel est inscrit un numéro de téléphone ainsi que le prénom de sa fille de 17 ans, Hannah. En appelant ce numéro, il obtient la confirmation que sa fille a été enlevée et qu’elle va mourir s’il dit quoi que ce soit à la police. Linda, dessinatrice de BD a vécu avec Danny les pires mois de sa vie et a fuit Berlin pour se cacher sur l’île de Helgoland. Alors qu’elle se promène au bord d’une rivière, elle tombe sur le cadavre d’un homme qui s’est semble-t-il noyé. En fouillant le sac posé à côté de lui, elle trouve un téléphone portable ou un seul numéro est inscrit… Poussée par la curiosité, elle décide d’appeler ce numéro et…Paul Herzfeld répond… Paul comprend très vite qu’un ou des tueurs sèment des indices qui pourraient le conduire à sa fill. Deux cadavres, deux indices et ce n’est que le début.

Débute alors pour Paul une course contre la mort sous forme d’un terrifiant jeu de piste où son allié sera Ingolf le stagiaire, fils d’un sénateur, d’apparence pas très dégourdi mais geek fortuné ainsi que Linda et Ender le concierge turc de l’hôpital bloqués sur l’île d’Helgoland par une tempête sans précédent qui coupe ses habitants du reste du monde. Qui donc le hait à ce point ?

Ce que j’en pense…

Un livre qui se lit tout seul. Un pageturner comme on dit. Une écriture fluide et efficace qui nous happe sans nous laisser de répit. Je me suis délectée des descriptifs de scènes d’autopsies qui s’avèrent, et c’est rare, d’une précision sans faille. MichaelTsokos est véritablement médecin légiste et nous serre donc des détails techniques à profusion. Pour la petite histoire…non je ne suis pas totalement psychopathe mais de formation technicienne en médecine légale. J’apprécie, donc, retrouver dans mes lectures des notions médico-légale justes et précises. Et… oui… la médecine légale reste pour moi un passion…mais bon… retournons à nos moutons !

Tout va très vite, les événements s’enchaînent ainsi que les rebondissements. Un jeu de piste qui nous pousse à mener notre propre enquête plus que jamais. Un thriller glauque à souhait mais très psychologique qui joue sur les notions de deuil, de perte, de douleur et de jusqu’où une personne peut aller dans et pour cette douleur. Très perturbant…

Je déplore cependant beaucoup d’événements qui au final sont franchement gros quant au déroulement de l’enquête. Beaucoup de coïncidences peu probables qui, du coup, rend les choses assez invraisemblables…Mais si, un peu comme un James Bond, vous faites abstraction du « ouais c’est pas trop possible ça » Tout se passera bien 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s