Les assassins – R.J. Ellory – 2015

Synopsis:

« Pendant longtemps, John Costello tenta d’oublier ce qui s’était passé. Fit semblant, peut-être, que ça n’était jamais arrivé. Le diable se présenta sous la forme d’un homme, enveloppé par l’odeur des chiens »

1984 : John Costello, 16 ans, et Nadia, 17 ans sont sauvagement agressés, dans un parc, par le tueur du marteau de Dieu. John, par miracle, survit alors que Nadia succombe. Troisième couple attaqué en 4 mois, il est le seul à survivre malgré ses blessures. Ses blessures psychiques, elles, seront indélébiles.

2006 : Plusieurs meurtres sont perpétrés en l’espace de quelques jours dans la ville de New York. Modes opératoires différents, victimes différentes. La police piétine. Ian Irving, policier à la dérive, qui a perdu sa compagne 1 année plus tôt, est responsable de l’une des enquêtes.

John, 22 ans après le drame, vit seul, totalement reclus, psychologiquement fragile, bourré de TOC et travaille comme enquêteur pour la journaliste Karen Langley du « New York City Herald ». On dit de lui que les coups de marteau portés sur sa tête lui ont donné certaines capacités…à la limite de l’autisme, il frise le génie…

Sa seule véritable raison de vivre est l’étude des tueurs en série, à laquelle il consacre tout son temps et toute son énergie et est devenu une véritable encyclopédie sur le sujet. Il émet alors à Karen une hypothèse incroyable. Tous ces meurtres sont commis par une seule et même personne. Un tueur qui massacre selon le même mode opératoire à des dates anniversaires. Un seul tueur qui réédite les meurtres des tueurs en série les plus célèbres de l’histoire.

Cette hypothèse finit dans les bureaux de la police mais personne n’y croit vraiment. Pire encore tout accuse John. Ian se prend au jeu et suit son instinct. Très vite, John se retrouve, par la force des choses, à travailler avec Ian.

Ils vont alors mener l’enquête avec l’aide de Karen et se retrouveront dans les dédales les plus sombres des pires tueurs en série ayant existé.

Ce que j’en pense…

Ce livre est une vraie bombe. Ellory nous emmène avec brio dans l’histoire sordide des tueurs en série ayant réellement existé avec un souci du détail incroyable. S’appuyant sur des recherches laborieuses et détaillées. On se retrouve sur un fil en équilibre entre fiction et réalité dans une horreur totale et absolue.

Un trio de choc improbable, des personnages attachants qui nous font vibrer de rebondissements en rebondissements.

Je l’ai absorbé, dévoré goulument. Impossible à lâcher. Un truc de dingue !!! Placé entre la terrible réalité des vrais tueurs en série et d’une fiction habilement orchestrée. Véritablement excellent, splendide !!!

Ne pas le lire serait un crime…pire encore que tous les tueurs…en série !!!!!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s